Bienvenue à Shelvä, terre sauvage et infinie, où règnent mystères et magie ! Bienvenue sur cette terre de liberté, peuplée de renards aux pouvoirs fantastiques !
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 :: Shelvä :: Terres de l'Erable :: Plaine Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Trace [PRIVE Naoko]

avatar
Messages : 279
Date d'inscription : 01/04/2018
Age : 17
Voir le profil de l'utilisateur




Mellnaev
Fondatrice furtive
Lun 23 Avr - 17:14
- Mellnaev ! Des traces ! On a trouvé des traces !

Assise à l'ombre d'un aulne, les ailes sagement repliées dans mon dos, la queue enroulée avec soin autours de mes pattes, j'étudiais tranquillement la vie du camp lorsque le ton affolé de l'un de mes chasseurs mit en fuite mes pensées. Intriguée par ses paroles, je posai mon regard émeraude sur l'arrivant.
La journée était chaude, le soleil à l'apogée de sa course, l'air agréable... Dans toute cette tranquillité, l'air paniqué du chasseur était comme un bloc de glace au milieu d'une prairie fleurie.
Son expression horrifiée m'inquiètai, mais je ne me départis pas de mon calme et le questionna avec douceur, pour tenter de le calmer :

- Que se passe-t-il ? Quelles traces ?

Le chasseur s'empressa de m'expliquer la situation. À mesure que je comprenais son récit, la tension gagnait mes membres, et ma queue finit par s'orner d'une végétation épineuse et menaçante, seul signe trahissant ma colère maîtrisée. Quand il eut finit son rapport, les agressives ronces et orties avaient déjà rendu la place à un lierre neutre. J'exerçais toujours un contrôle puissant sur mes sentiments. J'avais pris l'habitude de ne plus les laisser se mettre en travers de ma route, si bien que parfois, je n'étais même plus sûre d'éprouver quoi que se soit.
Je finis par me lever et déclarai :

- Très bien, je vais m'occuper de lui. Préviens les autres, personne ne doit s'approcher de cette frontière avant mon retour.

Le chasseur approuva vivement et s'éloigna au pas de course. De mon côté, j'ouvris mes grandes ailes noires et pris mon envol en direction de la frontière avec la Tribu de l'Erable.
Je n'avais pas peur d'affronter seule le danger. J'avais déjà mené à bien un combat similaire par le passé. Je pouvais recommencer.
Portée par le vent, j'arrivai rapidement à l'endroit décris par le chasseur. C'était un petit bosquet touffu, perdu dans la plaine qui longeait la frontière avec la Tribu de l'Erable. Je me posai sans bruit entre les buissons et les herbes hautes, les sens en alerte. La truffe au sol, je me mis à chercher les indices de la présence du danger qu'avait mentionner mon chasseur. Mais à peine avais-je fait quelque pas sous les arbres que l'odeur de la Tribu de l'Erable me parvint. Je me redressai vivement, inquiète. Ce n'était vraiment pas le bon moment pour inspecter cette frontière ! L'autre Tribu ignorait le danger et elle pouvait se faire surprendre a tout moment !
Mon sang ne fit qu'un tour : je devais les aider. J'élevai la voix pour tenter de les prévenir :

- N'approchez plus, c'est dangereux !

Comme je n'entendis pas de réponse, je me mis à courir en direction de l'odeur. Peut-être avais-je franchi la frontière, mais cela ne m'inquiétai pas. J'avais rencontré Ko, la nouvelle meneuse de la Tribu de l'Erable quelques jours plus tôt et celle-ci ne m'avais pas paru agressive : elle comprendrait cette éventuelle intrusion, qui était de plus justifiée.
Alors que j'allais lancer un nouvel avertissement, je tombai museau à museau avec un être de neige. Sa fourrure était d'un blanc immaculé, parsemée de bleu. Son regard rouge sang avait quelque chose d'impressionnant, peut-être de malveillant. C'était une belle renarde... Ou plutôt un beau renard. Sa carrure svelte et élancée le faisait paraître féminin, mais cela le rendait aussi bien plus gracieux et troublant.
Je ne laissai pas ma surprise paraître, et si j'en avait seulement éprouvé, ce n'était déjà plus qu'un souvenir :

- Es-tu seul ? Demandai-je à mi-voix. Prenez garde, nous avons repéré les traces d'un prédateur par ici.



Mellnaev reste impassible en #00587a.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 29
Date d'inscription : 14/04/2018
Voir le profil de l'utilisateur




Naoko
Illusionniste
Sam 5 Mai - 15:34

ft. Mellnaev

Traces & exploits
Le jour pointait mais le mâle était déjà debout, regardant depuis le seuil de la tanière les renards qui se levaient, engourdis. Il resta quelques instants de plus avant de se lever et de s'étirer, sortant ses griffes au passage. Il avait une petite faim mais la réserve de gibier n'était pas bien belle. C'était tant pis, il attendrait un peu avant de manger. Le mâle n'était pas idiot, il savait que les petits devaient passer avant lui. La génération suivante ne peut pas mourir, surtout si c'est à cause d'un idiot ou d'une idiote qui a préféré manger au lieu de nourrir les petits... Ca serait vraiment égoïste quand même et contre productif... Pensa le renard bicolore en sortant du camp. Bon, où aller maintenant ? Naoko se décida pour le lac, situé non loin du camp. Peut-être arriverait-il à attraper un truc là-bas, même si ce n'était pas du tout son domaine de compétences. Un renard reste un renard, même s'il n'a pas appris les techniques. L'instinct est toujours là... En arrivant près du point d'eau, le renard commença par se désaltérer puis il se mit à la recherche de nourriture. Rapidement, le chant d'un oiseau se fit entendre et le mâle y vit là son futur repas. Restait encore à l'attraper... Ayant repéré une proie potentielle, il attendit patiemment que celle-ci se pose au sol, puis il lui bondit dessus, sortant des herbes hautes et s'en saisit, tuant le volatile d'une morsure à la nuque. Lui même surpris par son exploit, il pluma soigneusement l'oiseau avant de le manger rapidement. C'était excellent ! Nao' se nettoya avec une toilette rapidement, puis ramena les plumes au camp. Les reines seront surement très contente de les avoir. Et il eut raison. Il quitta de nouveau le camp, n'aimant pas rester là-bas. La journée était chaude et l'Illusionniste décida d'aller se mettre à l'ombre. Pourquoi ne pas aller dans la Grande Forêt. Il serrait tranquille là-bas en plus. Le renard blanc et bleu se mit alors à trottiner vers le lieu, passant avant par la plaine. Mais le damoiseau ne parvint jamais à la Grande Forêt, l'odeur de la Tribu ennemie lui ayant fait oublié l'idée d'aller se reposer à l'ombre. Que faisaient-ils là eux ? Un petit grondement monta à la gorge du mâle mais il se calma rapidement. Non, il devait se montrer calme... Il s'avança calmement vers l'origine de l'odeur, le regard assez froid quand même.

"N'approchez plus, c'est dangereux !"

Naoko leva les yeux au ciel. Franchement, la femelle qui avait dit ça aurait pu trouver mieux comme excuse pour avoir franchit la frontière. Des bruits de pas se firent entendre et le renard de l'Erable s'arrêta. Fuyait-elle ou venait-elle par ici ? Les pas semblait se rapprocher donc la demoiselle de la Cardamine venait vers lui. Peut-être ne mentait-elle pas quand elle disait que l'endroit était dangereux... Mais il en doutait fortement. Soudainement, une renarde sortit de nul part et tomba museau à museau avec Naoko. Celui-ci la fixait avec ses yeux froids, attendant une quelconque justification. Il n'était pas du genre à aimer les intrusions injustifiées. Et encore les justifiées passaient mais de manière limite... La renarde ailée au pelage de jais et aux yeux émeraudes parla enfin, la voix basse :

"Es-tu seul ? Prenez garde, nous avons repéré les traces d'un prédateur par ici."

Il la fixa pendant plusieurs minutes, n'aimant pas franchement qu'elle lui demanda ça. Il ne la sentait pas... Malgré tout, il avait l’impression de la connaitre cette renarde. Mais n'étant pas du genre à retenir les visages et les noms des autres, il avait oublié, comme toujours... Le mâle s'assit, enroulant sa queue autour de ses pattes et ferma les yeux pendant quelques minutes. Il ne la sentait pas du tout mais dans un sens si la menace était réelle, il se devait de vérifier... Il finit par ouvrit de nouveau ses yeux de sang et hocha affirmativement la tête pour répondre à la question de la demoiselle. Il se leva ensuite et huma l'air, à la recherche d'une odeur suspecte. Et en effet, l'odeur d'un prédateur était présente. Un lynx peut-être... Nao' n'en était pas vraiment sûr mais il devait le vérifier. Il fit signe à la femelle de la Tribu ennemi de le suivre puis il dit d'une voix froide :

- Merci de nous avoir prévenu. Maintenant je vais vous raccompagner jusqu'à la frontière. Puis j'irai m'occuper de ce félin après. Pensa-t-il.

Il se mit en marche, vérifiant quand même que la renarde couleur pie le suivait. Il fallait pas qu'elle parte on ne sait où pendant qu'il avait le dos tourné. D'ailleurs, il n'aimait pas trop ça, lui tourner le dos, mais il n'avait pas le choix en ce moment.




Naoko séduit en #0077b3
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 279
Date d'inscription : 01/04/2018
Age : 17
Voir le profil de l'utilisateur




Mellnaev
Fondatrice furtive
Dim 6 Mai - 14:30
Le jeune mâle blanc et bleu me dévisagea, insondable. Je n'arrivai pas à deviner ce qu'il pensais, son regard ardent ne trahissait aucune émotion. Il ne semblait même pas affecté par la potentialité d'un danger. Il se contentait de me fixer, avec une telle insistance que cela pouvait s’apparenter à une provocation. Etait-il donc vide d'émotion ? Cette pensée me troubla légèrement. J'avais moi-même pris mes distances avec mes sentiments, mais je n'avais encore jamais rencontré un autre renard capable de cette même maîtrise de soi. Peut-être ne me croyait-il simplement pas ? Dans ce cas, c'était bien mal me connaître. Jamais je ne plaisanterais sur un pareil danger.
Je lui rendis son long regard, sereine en apparence malgré les milliers de pensées qui me parcouraient, et l'inquiétude lier à la proximité du prédateur. Mon calme n'était qu'un simulacre, et je me maudis de ne pas parvenir à évacuer ma pression, à ne pas pouvoir imiter cet étrange renard blanc.
Je pris sur moi pour me concentrer. L'odeur du prédateur était présente, certes, mais il ne nous avait pas encore repérés. De plus, si jamais il apparaissait, nous étions deux pour l'affronter. Peu à peu, je sentis que je me reprenais. Ma crainte passagère avait été totalement infondée. J'avais déjà affronté un de ces prédateurs, ils ne me faisaient pas peur. Non, le problème ne venait pas du lynx qui rôdait. C'était bien lui, ce renard au regard rouge qui me déstabilisait.
L'inconnu de la Tribu de l'Erable s'assit et ferma les yeux, poussant la nonchalance jusqu'à l'inconscience. Comment pouvait-on s'asseoir dans une situation pareil ? Il ne devait vraiment pas me prendre au sérieux. Mais dans ce cas, qu'elle était cette attitude, à me dévisager sans rien dire ? Je n'arrivais vraiment pas à lire ne serai-ce qu'un fragment de ses pensées qui pourtant, j'en étais sûre, étaient nombreuses. Tout ce que je pouvais faire pour l'instant était de lui rendre un regard calme attendre patiemment qu'il daigne me répondre. Mais l'Esprit de la Nature savait qu'en dépit des apparence, la patience était une qualité qui me faisait cruellement défaut...
Après une éternité, l'agaçant personnage rouvrit les yeux, hocha la tête, se leva, huma l'air et me fit signe de le suivre :

- Merci de nous avoir prévenu. Maintenant je vais vous raccompagner jusqu'à la frontière. Fit-il d'une voix froide.

Il me tourna le dos pour me guider vers la frontière, vérifiant furtivement que je le suivait. Cette nonchalance provocante me piqua au vif, bien que je n'en montrai rien. Me prenait-il pour un renardeau, à vouloir me guider jusqu'à la frontière ? Et quelle était cette attitude ? Il y avait un lynx sur son territoire, et lui, il ne pensait qu'à me mettre dehors, comme une vulgaire intruse.
Je songeais à Ko un instant. Si la jeune Meneuse m'avait semblé plutôt amicale et encline à la paix entre nos Tribus, ce n'était, de toute évidence, pas le cas de tout les membres de son clan.
Ce fut à mon tour de parler d'un ton froid. S'il croyait pouvoir me manquer de respect de la sorte, il se fourrait la patte dans l’œil.

- Une minute. Il me semble que tu as sentis comme moi l'odeur d'un lynx. Pardonne-moi de mettre un doute sur tes capacités de combat, mais il me semble que nous avons tout de même plus de chance de régler le problème en unissant nos forces. Je n'ai pas envie de retrouver plus tard ce prédateur sur mon territoire parce que tu l'aurais laisser filer aujourd'hui.

La consonance accusatrice de mes paroles alliée à mon ton glacial et au regard intense que je lui lançais devraient suffire pour lui faire comprendre que je ne lui laissais pas le choix, et qu'il avait fait une terrible erreur en me méprisant comme il l'avait fait. Pour être sûre de m'être bien fait comprendre, j'ajoutai, légèrement moins tranchante :

- Mellnaev, Meneuse de la Tribu de la Cardamine. ...Et tu es ?



Mellnaev reste impassible en #00587a.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 29
Date d'inscription : 14/04/2018
Voir le profil de l'utilisateur




Naoko
Illusionniste
Ven 1 Juin - 14:02

ft. Mellnaev

Traces & exploits
La femelle avait semblé calme pendant qu'il réfléchissait mais il savait que les apparences pouvaient être trompeuses. Malgré tout peut-être que la demoiselle était vraiment calme mais étonnerait beaucoup Nao, il ne savait pas pourquoi mais il sentait qu'elle bouillonnait de l'intérieur. Elle allait hausser la voix, lui faire des reproches, lui demander des remerciements ? Certes, elle avait prévenu qu'il y avait un prédateur mais ce n'était pas pour autant qu'elle pouvait se balader à sa guise ou encore réclamer quelque chose en échange. Malgré toutes ses pensées, le mâle restait impassible. Il avait l'habitude d'être comme ça. Après tout il était le roi manipulateur, une personne que personne ne connaît réellement. Enfin Aurore le savait peut-être, mais elle a disparu… Maintenant, il était seul et avait accepté cette situation. Le mâle marchait toujours, la femelle le suivait mais ne semblait pas très contente, même si elle ne le montrait pas, elle rejetait une sensation, une aura de colère. Super, il se l'était très sûrement mis à dos… Mais malgré tout, le renard blanc et bleu marchait d'une manière calme et neutre. Soudainement, la femelle ennemie prit la parole d'un ton froid, qui ne surpris que légèrement le canidé :

"Une minute. Il me semble que tu as sentis comme moi l'odeur d'un lynx. Pardonne-moi de mettre un doute sur tes capacités de combat, mais il me semble que nous avons tout de même plus de chance de régler le problème en unissant nos forces. Je n'ai pas envie de retrouver plus tard ce prédateur sur mon territoire parce que tu l'aurais laisser filer aujourd'hui. "

Nao s'arrêta et se tourna vers la femelle. Pour qui se prenait-elle ?! Malgré le fait qu'il n'avait que très peu apprécié les paroles de la femelle, il resta calme et froid extérieurement. Il ne devait pas montré ses sentiments à un ennemi. Cependant, il n'aimait pas le ton et le regard de la demoiselle. Elle avait tout à fait l'air de dire « Je viens. » et cela ne plaisait pas à l’Illusionniste. Elle n'était pas de la Tribu et n'avait pas le droit d'être là. De plus, Naoko n'était pas débile et n'allait pas faire fuir le lynx sur les terres ennemis, bien que l'idée était tentante. Le mâle avait quand même un minimum de jugeote. Se retenant de gronder, le mâle se contenta de fixer d'un regard de glace la femelle inconnue. Celle-ci ajouta d'ailleurs d'un ton moins tranchant :

"Mellnaev, Meneuse de la Tribu de la Cardamine. ...Et tu es ?"

Oh, super, il était tombé sur la Meneuse de la Tribu ennemie. Il ne pouvait pas tomber pire… Mais depuis quand la Meneuse venait avertir elle-même la tribu ennemie ? Franchement, cette tâche pouvait être réalisée par des Illusionnistes ! Le matou répondit à la question de la demoiselle sans trop tarder. Il avait autre chose à faire et si elle voulait venir, qu'elle vienne mais si il lui arrivait quoi que ce soit, il n'était responsable. Il avait proposé de la raccompagner à la frontière, de faire en sorte qu'elle rentre en un seul morceau mais elle avait refusé sans aucun doute à cause d'un orgueil un peu trop haut placé. Maintenant, la suite des événements n'étaient pas du ressort du mâle. Lui il s'occupait de protéger sa Tribu, l'autre tribu n'était pas son problème et si sa meneuse voulait se mettre, plutôt assez inutilement en danger, alors soit mais c'était pas le problème de Naoko. Celui-ci avait d'autres chats à fouetter pour faire du baby-sitting.

- Venez si vous souhaitez mais je ne me porte pas garant de votre sécurité. C'est clair. Dit-il d'une voix cassante et sans appel. Il reprit ensuite, d'un ton toujours aussi froid. Par ailleurs, je ne nomme Naoko, je suis un Illusionniste.

Cela étant dis, il tourna les talons et se dirigea vers l'origine de l'odeur du prédateur. Il allait pouvoir se défouler un peu ! Il ne vérifiait pas que la femelle le suivait, en fait il s'en fichait, du moment qu'elle ne le gênait pas, elle pouvait le suivre. Par  contre, si elle n'était qu'une empotée, elle allait l'entendre ! L'odeur se fit de plus en plus proche et le mâle se mit en position de traque, histoire que le prédateur ne le repère pas. Il espérait que l'autre avait de même. Cependant, il ne se retourna point pour vérifier.




Naoko séduit en #0077b3
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 279
Date d'inscription : 01/04/2018
Age : 17
Voir le profil de l'utilisateur




Mellnaev
Fondatrice furtive
Sam 2 Juin - 9:42
L'inconnu blanc et bleu ne sembla pas réagir alors qu'il apprenait que son comportement insolent était en faite tourné vers la Meneuse de la deuxième Tribu de Shelvä. Je décidai de ne pas réagir non plus. Après tout, il était vrai que l'autre Tribu ne tenait pas particulièrement à l'entraide, et certainement pas à une quelconque amitié inter-clanique. Bien que je n'aimais pas les clichés, qui avaient la fâcheuse propriété de simplifier grossièrement la complexité du monde, je devais bien admettre que ce mâle, aussi troublant soit-il, tombait en plein dedans. Je me rassurais en songeant à Ko, la nouvelle Meneuse de la Tribu de l'Erable. Elle au moins, semblait plus ouverte d'esprit et ne correspondait pas à l'ennuyeux stéréotype de son clan. J'avais hâte de la rencontrer au rendez-vous de la Colline Pleine-Lune.
Le mâle et son regard d'humeur aussi glacial que sa couleur était ardente garda le contact visuel longuement. Cela signifiait bien qu'il n'avait pas apprécié mes paroles et qu'il n'était pas prêt de se laisser marcher sur les pattes. Par l'Esprit de la Nature... Pensai-je en regrettant quelque peu mon comportement agressif et irréfléchi. Il était clair que lui n'allait pas faire le moindre effort pour apaiser la tension, et bien que l'idée me répugnait aussi, j'étais consciente que c'était moi qui étais garante de la paix entre nos Tribus. De plus, mieux valait que l'on se sert réellement les coudes pour affronter le lynx. Je n'avais pas maîtrisé ma fierté et ma colère, et maintenant, j'avais fait courir un risque d'incident diplomatique et je nous avais exposé au danger. Je me maudis au plus profond de mon âme et me fit violence pour ravaler la fierté qui me poussait à tenir tête à cet indiscipliné.

- Venez si vous souhaitez mais je ne me porte pas garant de votre sécurité. C'est clair. Par ailleurs, je ne nomme Naoko, je suis un Illusionniste.

C'était inutile et inhabituel, mais ce Naoko me vouvoyait. J'étais presque sûre que ce n'étais pas là une marque de respect, mais je le pris comme tel pour apaiser mon égo mis à vif. L'illusionniste fit ensuite demi-tour et se dirigea vers la source de l'odeur, sans faire attention à moi, ce qui ne changeait pas énormément de ce qu'il avait fait jusqu'à présent. Je lui emboitais le pas, le suivant de près, bien décidée à ne pas me faire distancer et examina sa posture de traque. Il était habile, et c'était de toute évidence un très bon illusionniste, bien que sa carrure svelte m'avait d'abord plutôt fait penser à un Chasseur.
Je me tapit à mon tour, alors que l'odeur du lynx devint plus forte. Le prédateur était tout près. Mes sens très fins, hérités de ma moitié Méta, m'indiquèrent rapidement son emplacement : à quelques longueurs de queues devant nous, manifestement occupé à autre chose derrière un prunelier touffu. Je distinguais sa fourrure fauve entre les feuilles et j'entendais presque sa respiration. Il ne semblait pas nous avoir repéré, du moins pour l'instant. C'était le moment parfait pour attaquer. Je glissai un coup d'oeil vers Naoko, me demandant ce qu'il comptait faire. Nous devions attaquer simultanément, ou du moins en coordonnant nos actions, mais je doutais qu'il voit la chose du même oeil. Malgré ma fierté qui m'incitait à lui parler avec le même mépris qu'il m'avait envoyé tout à l'heure, je murmurai d'un ton respectueux, en m'assurant bien que le lynx ne puisse pas m'entendre :

- Je propose qu'on le prenne par surprise, chacun en attaquant d'un côté différent. J'attaquerais par la droite, et toi par la gauche, ça te va ?

Je n'avais pas l'habitude de demander l'avis d'un autre. Dans ma Tribu, en tant que Meneuse, mes décisions faisaient lois, et bien que je tenais à prendre en compte la volonté de mes camarades, dans les situation critique comme celle-là, je préférais compter sur mon sang-froid et ma rapidité de décision plutôt que de perdre du temps en sondage collectif. Cette fois, s'en était autrement. Je devais faire en sorte de réparer l'incident diplomatique que j'avais causé et me montrer polie. Il n'étais dans l'intérêt de personne que cet Illusionniste me voue de la rancoeur, à moi et à ma Tribu par la même occasion.



Mellnaev reste impassible en #00587a.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 29
Date d'inscription : 14/04/2018
Voir le profil de l'utilisateur




Naoko
Illusionniste
Lun 23 Juil - 15:51

ft. Mellnaev

Traces & exploits
Le vous du mâle n'était en aucun cas du respect, elle était la Meneuse et alors ? Pour l'instant, il avait plutôt l'impression d'être avec un renardeau. Il exagérait ? Peut-être mais il était plutôt énervé alors exagérer la chose lui permettait de se calmer, un peu. Bref, s'il vouvoyait la femelle s'était plus par habitude que pour autre chose. Elle pouvait le prendre comme elle le voulait, Nao' s'en fichait. Elle pouvait apaiser son orgueil blessé, il s'en fichait. De toute manière, chacun interprète les paroles et les gestes des autres différemment. Mais le sujet n'est pas là. Le mâle continuait d'avancer, tapis. Un léger bruit lui indiqua que la demoiselle de la Tribu adverse avait elle aussi prit une position de traque. Rapidement, le canidé de l’Érable repéra le prédateur mais il semblait que Mellnaev l'avait déjà repéré. Hum... Songea le damoiseau, pas spécialement impressionné. Disons qu'il se disait qu'elle était pas trop empotée. D'ailleurs celle-ci venait de lui jeter un coup d’œil et il l'a regarda, se demandant se qu'elle lui voulait. Pensait-elle à un moyen d'attaquer ? Il espérait qu'elle n'allait pas attaquer seule. Naoko avait sa fierté, et voulait montrer qu'il pouvait très bien s'en occuper seul mais il n'était pas idiot. Il n'allait pas prendre un risque inutile pour impressionner cette renarde ennemie. Celle-ci s'était approchée et lui murmura, afin de ne pas alerter le lynx :

"Je propose qu'on le prenne par surprise, chacun en attaquant d'un côté différent. J'attaquerais par la droite, et toi par la gauche, ça te va ?"

Pour toute réponse, l'Illusionniste bougea ses oreilles. Il ne souhaitait pas parler parce que le lynx avait relevé la tête, comme s'il avait vu ou sentit quelque chose. Les avait-il repéré ? Nao' ne le pensait pas mais par sécurité, il voulait éviter de faire quelque chose qui pourrait les trahir lui et la Meneuse. Finalement, le félin reprit ses occupations et le canidé à la fourrure blanche et bleue, se mit à avancer lentement, du côté gauche. Lentement, mais sûrement, il avançait. On aurait dis un serpent qui se rapprochait lentement de sa proie. Dans un sens, le mâle considérait ce lynx comme une proie, une grosse proie, un trophée. On ne peut pas nier que Naoko était attiré par la réussit et la gloire, cependant, il pensait avant tout à la Tribu même s'il ne le montrait pas vraiment. Le renard bicolore s'arrêta et il fixa l'endroit où devait se trouver la femelle ennemie, même si pour le moment elle était son allié. Il attendit légèrement, attendant le signal de la demoiselle, et quand elle le donna, il sortit de sa cachette devant le lynx surpris. Il créa rapidement des blocs de glace, de plus en plus haut, et bondit sur eux, si bien qu'il se retrouva rapidement plus haut que le gros félin. Il bondit alors dans le vide, juste au dessus du lynx. En fait, on pourrait plutôt dire qu'il se lassa tomber sur le prédateur. Celui-ci ne comprit point la situation et reçu le canidé. Avec la force de la chute, le matou s'écroula au sol et le canidé en profita pour lui lacérer le dos. Quelques instants plus tard, il sauta au sol, le lynx se relevant et Nao' ne souhaitant par se faire écraser comme une crêpe. Le lynx posa ses yeux sur lui et l’Illusionniste gronda, le pelage hérissé. Il espérait que la Meneuse allait profiter du fait que le félin lui tournait le dos pour attaquer. Après ce n'était vraiment pas sur qu'une occasion comme ça allait se représenter.




Naoko séduit en #0077b3
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 279
Date d'inscription : 01/04/2018
Age : 17
Voir le profil de l'utilisateur




Mellnaev
Fondatrice furtive
Mar 24 Juil - 22:15
Silencieusement, nous nous mirent en position. Le lynx, après avoir relevé la tête et dressé les oreilles, avait repris ses occupations. Ils était maintenant cerné, et ne semblais se douter de rien. L'illusionniste de la Tribu de l'Erable était embusqué à un point stratégique, hors du champ de vision du prédateur. Moi-même étant dissimulée derrière un buisson, à la droite du félin, nous étions paré pour une attaque surprise. D'un tressaillement de l'oreille, je fis signe à Naoko que j'étais prête.
À peine le signal donné, le mâle blanc et bleu jaillit hors de sa cachette. Stupéfaite, je m'étais attendue à ce qu'on mène une attaque combiné, mais mon collaborateur semblait préféré se la jouer solo. Il matérialisa de gros blocs de glace qu'il escalada gracieusement avant de se laisser tomber sur le lynx. Ce dernier se retrouva plaquer au sol, une lueur de surprise dans son regard meurtrier, et le jeune Illusionniste en profita pour lui labourer le dos. Le lynx poussa un feulement de rage et tenta de se débarrasser de son assayant, mais le renard aux yeux rouges avait anticipé la contre-attaque et avait déjà bondit au sol. Les deux animaux se faisaient maintenant face, le grand félin me tournant inconsciemment le dos. C'était une occasion parfaite pour attaquer à mon tour. J'aurais préféré me servir de mon pouvoir de manipulation végétale pour immobiliser le lynx, mais cette manœuvre aurait été plus adaptée dans une attaque combinée, et l'occasion présentée nécessitait que j'ose de la force physique pour le détourner de mon allié.
Vive comme la brise, je bondis à mon tour hors de mon buisson et me cramponna au dos du prédateur, approfondissant les plaies déjà ouverte par mon collaborateur arrogant. Pris par une mauvaise surprise pour la deuxième fois en quelques secondes, le lynx feula de colère et entrepris un véritable rodéo pour tenter de m'éjecter, se détournant de l'Illusionniste. Je tins bon, jusqu'à ce que je sentis que le félin entreprenait une roulade, pour l'écraser sous son poids. Je lâchai prise et m'eloigna au dessus de lui d'un battement d'aile.
Retour à la case départ. Le lynx était, certes, bien blessé, mais nous ne disposions plus de notre effet de surprise. Je me reposai au sol, face à Naoko, le lynx entre nous deux. Le regard du prédateur allait et venait entre nous, furibond. Soudain, sans que rien dans son comportement ne le laisse présager, le lynx bondit sur moi, toutes griffes dehors. Dépassée par la vivacité de son attaque, je fus plaquée au sol sans que je n'ai le temps de m'envoler ou de l'esquiver. Ses griffes transpercèrent ma chair, et je dû me faire violence pour réprimer un grognement de douleur. Je ne voulais pas me dévaloriser plus que ce que j'avais déjà fait en me faisant avoir par ce lynx devant un Illusionniste de l'Erable.
Je ne pouvais nier le faite que j'étais vraiment dans une sale situation. Le lynx m'écrasait de tout son poids. Je ne pourrais jamais me libérer de son étreinte sa aide. Désespérée mais étonnement calme, je fis appelle aux végétaux. Ma queue se recouvrit de ronces tandis que d'autres lianes épineuses jaillissaient du sol pour venir s'ensserer autour des pattes de mon agresseur, le meurtrissant au passage. Mais les blessures n'étaient pas suffisantes pour le faire lâcher prise et je savais que je ne lui résisterais pas suffisamment longtemps pour mener mes lianes jusqu'à son cou. J'avais à peine quelques secondes avant que ses crocs acérés ne trouvent ma jugulaire...



Mellnaev reste impassible en #00587a.
Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shelvä :: Shelvä :: Terres de l'Erable :: Plaine-
Sauter vers: