Bienvenue à Shelvä, terre sauvage et infinie, où règnent mystères et magie ! Bienvenue sur cette terre de liberté, peuplée de renards aux pouvoirs fantastiques !
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 :: Shelvä :: Terres de la Cardamine :: Steppes Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Chasse dans la steppe [PRIVE Aly]

avatar
Messages : 321
Date d'inscription : 01/04/2018
Age : 17
Voir le profil de l'utilisateur




Mellnaev
Fondatrice furtive
Sam 28 Avr - 14:37
Le soleil brillait haut dans un ciel d'azur parsemé de blanc. Midi approchait, et j'espérai que notre patrouille trouverait de quoi nourrir la Tribu. Nous étions deux illusionnistes, -moi et un jeune mâle- chargés d'escorter les trois chasseurs qui attraperais les proies pour le clan. Avec le retour de la belle saison, le gibier se faisait de nouveau abondant, mais les prédateurs également... Sur le qui-vive, je prenais garde à chaque bruissement, chaque odeurs, prête à défendre ma patrouille.
Nous avions choisi de chasser dans les steppes, au sud du campement. Cette vaste étendue d'herbe fine abritait de nombreux lapins et autres mulots et campagnols. Cependant, le vent turbulent et l'absence de fourrés pour nous dissimulés compliquait la partie. Je n'étais pas très douée pour la capture de gibier, et je me gardais bien d'essayer d'aider mes camarades chasseurs : je ne ferais que les gêner. Entre deux coups d'oeil méfiants, j'observais leur postures de traque, si parfaitement maîtrisées. J'avais confiance en eux, ils n'auraient sûrement aucun problème à surmonter les difficultés engendrée par ce terrain découvert et soumis aux bourrasques.
Après avoir fureté entre les herbes pendant un long moment, nous nous arrêtâmes à proximité d'une colonie de lapin, tapis au sol. Ici, la steppes était creusée de nombreux terriers et on distinguait les mouvement de plusieurs lapins, encore inconscients de notre présence. C'était une belle trouvaille... mais malheureusement, nous n'étions pas seuls à avoir découvert cette véritable aubaine...
Immédiatement, j'avais repéré l'ombre menaçante qui glissait sur le sol, furtive et silencieuse. Un aigle. De trop nombreuses fois, les serres de ces rapaces avaient enlevés mes camarades. Je gardais mon calme, prête à réagir et murmura à l'oreille de Aly, une jeune chasseuse Ether qui accompagnait la patrouille :

- Je pense que tu es la plus apte à mener cette chasse à bien. Je te laisse gérer, mais prend garde à l'aigle...



Mellnaev reste impassible en #00587a.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 43
Date d'inscription : 10/04/2018
Age : 17
Voir le profil de l'utilisateur




Aly
Chasseuse
Dim 29 Avr - 16:35
Le soleil presque à son zénith donnait au ciel un bleu limpide et clair, que parsemait quelques touches blanches, hauts nuages d'altitude. Notre patrouille de chasse avançait doucement dans les steppes au sud de notre territoire. Vastes étendues d'herbes courtes, elles offraient à la fois une importante ressource de gibier, mais aussi une exposition particulière qu'il était parfois difficile de gérer lors de la chasse, ainsi qu'une vulnérabilité non-négligeable vis à vis de potentiels prédateurs. Afin de nous protéger en cas d'attaque, deux Illusionistes, dont notre meneuse, nous accompagnait. Je n'étais pas très douée au combat - mes compétences se situaient nettement plus dans le domaine de la chasse - néanmoins j'étais déterminée à ne pas me laisser faire si ma vie ou celle de mes camarades était en danger.
Dans l'instant, j'étais cependant concentrée sur notre chasse, m'appliquant dans mes positions et sereine grâce à la présence des deux Illusionistes qui sauraient nous avertir si le besoin se présentait. D'autant plus que le vent particulièrement vif dans cette région, ne facilitait pas notre tâche. J'y voyais cependant au moins un avantage : si notre position était la bonne, notre odeur ne nous trahirait pas auprès de nos proies.
Nous parvînmes bientôt devant une colonies de lapins, en train de fureter ça et là à la recherche de leur propre nourriture. Les deux autres Chasseurs et moi-même nous mîmes aussitôt en position. Je repérai la direction du vent, vérifiant qu'il n'emmenait pas notre odeur vers nos cibles. C'est alors que Mellnaev, la meneuse de notre tribu et l'un des deux Illusionistes qui nous accompagnaient, s'approcha de moi pour murmurer :

- Je pense que tu es la plus apte à mener cette chasse à bien. Je te laisse gérer, mais prend garde à l'aigle...

Je venait en effet moi aussi de remarquer l'ombre qui semblait, comme nous, vouloir s'en prendre à la colonie de lapin. Les aigles étaient cependant également des prédateurs dangereux pour les renards. J'acquiesçai vers Mellnaev et élaborai rapidement une stratégie.
Il ne fallait pas mettre en danger mes camarades, mais il fallait absolument que nous rapportions quelque chose au campement, nous ne pouvions pas rater cette occasion. Or si l'aigle les attaquait avant nous, les lapins s'enfuiraient dans leurs terriers. Je réfléchi quelques instants, puis me tournai vers le reste de la patrouille et leur partageai à l'aide de gestes et de quelque paroles mon idée :

- Il faut agir vite. Je propose que l'on se sépare autour de la colonie, les Illusionistes aux extrémités. Ne vous approchez pas trop de l'aigle. Je serais au centre de nous cinq. À mon signal, les Chasseurs bondiront vers les lapins tandis que les Illusionistes se chargeront de surveiller l'aigle. Avec un peu de chance, il attrapera un lapin dans la mêlée et s'envolera rapidement.


Qui est Aly ?


Aly parle en #9966ff dans les RPs
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 321
Date d'inscription : 01/04/2018
Age : 17
Voir le profil de l'utilisateur




Mellnaev
Fondatrice furtive
Mar 1 Mai - 17:18
Aly acquiesça et s'absorba dans ses pensées un instant. C'était une grande responsabilité que je lui confiais là, et j'étais heureuse de voir qu'elle la prenait au sérieux. J'accordais une place importante dans mon cœur à ma Tribu et à mes camarades, et j'aimais pouvoir leur faire confiance. En ce qui concernait Aly, je savais que je pouvais me fier à elle et à son pouvoir de téléportation, qui nous serai bien pratique pour cette chasse. Je la connaissais depuis longtemps, et je savais que plus jeune, alors que je n'étais moi-même encore qu'une apprentie, Aly avait le plus grand mal à contrôler son pouvoir. Mais aujourd'hui, c'était tout autre chose. Grâce à sa maîtrise de sa formidable particularité, elle était sans doute l'une des meilleure chasseuse de la Tribu.
Après un moment, la jeune renarde auburn déclara :

- Il faut agir vite. Je propose que l'on se sépare autour de la colonie, les Illusionnistes aux extrémités. Ne vous approchez pas trop de l'aigle. Je serais au centre de nous cinq. À mon signal, les Chasseurs bondiront vers les lapins tandis que les Illusionnistes se chargeront de surveiller l'aigle. Avec un peu de chance, il attrapera un lapin dans la mêlée et s'envolera rapidement.

Son plan me paraissait astucieux, d'autant plus qu'avec mes ailes, je pourrais rapidement intervenir si jamais l'aigle se montrait belliqueux. Le groupe entier approuva l'idée de la renarde à trois queues et nous nous positionnâmes.
Le ventre au ras du sol, je me glissai sans bruit jusqu'à un point stratégique pour encadrer les trois chasseurs qu'Aly menait. Mon regard vert allait et venait rapidement entre les chasseurs, les lapins et l'aigle, qui tournait toujours au dessus de nos tête d'un air menaçant. Avec on regard perçant, il nous avait très sûrement déjà repéré depuis les cieux, mais peut-être hésitait-il à descendre pour affronter cinq renards à la fois et risquer de mettre en fuite les lapins qu'il convoitait.
A peine avais-je songer à espérer que le rapace renonce qu'il replia ses ailes et fondit droit sur... Aly ! Cette vision me glaça, mais je ne laissa pas mes émotions prendre le dessus et resta impassible à la perfection. Alors que le prédateur fendait l'air à toute vitesse vers ma camarade, je déployais mes grande ailes noires et pris mon envol.
L'agitation soudaine attira l'attention des lapins, qui se dressèrent sur leur pattes arrières, les sens en alerte. Mais je ne m'occupai pas de savoir si nos proies allaient réussir à prendre la fuite car toute mon attention était concentrée sur l'aigle, qui se rapprochait dangereusement d'Aly.
Deux longueurs de queues avant que l'aigle n'atteigne la chasseuse, je le percutais en plein vol et m'agrippai à lui pour l'entraver de mon poids. Prête à tous les sacrifices pour ma Tribu, je mordis à l’aveuglette, espérant que les chasseurs puissent attraper quelques lapins malgré la cohue de mon combat contre le prédateur.
Le rapace poussait des cris strident, battais furieusement des ailes pour tenter de se libérer. J'évitai de justesse un coup de bec et répliqua avec mes crocs. Les plumes volaient en tous sens, aussi bien les miennes, noires au reflets bleutés et verts, que les siennes, d'un brun luisant. Je m’essoufflais peu à peu, et le rapace prenait peu à peu le dessus. Désespérée devant la résistance de l'oiseau face à mes coups, je finis par croire qu'il allait avoir raison de moi. Par l'Esprit de la Nature, qu'attendait l'autre illusionniste pour venir m'aider ?
Malgré mon épuisement et mes blessures, je refusais de lâcher prise. Il ne fallait pas qu'il m'échappe, sinon quoi, je mettais la vie de mes camarades en danger. Toujours aussi furieux, l'aigle parvint à me faire glisser, et je me retrouvai sous lui, exposée à ses terribles serres. Ses griffes se resserrèrent sur mon épaule droite et je dû me faire violence pour retenir un cri de douleur lorsque je sentis ma chair se déchirer et mon sang tâcher l'herbe fine de la steppe. Par l'Esprit de la Nature, je ne veux pas mourir comme cela !



Mellnaev reste impassible en #00587a.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 43
Date d'inscription : 10/04/2018
Age : 17
Voir le profil de l'utilisateur




Aly
Chasseuse
Mer 2 Mai - 16:58
Lorsque je leur eut exposé mon idée, mes camarades eurent l'air de l'apprécier. A vrai dire, j'avais eu un peu peur de leur réaction ; la responsabilité qu'avait mis notre meneuse entre mes pattes m'avait autant effrayée que flattée. Mon léger manque de confiance en moi, dû à mes difficultés de maîtrise de mon pouvoir lorsque j'étais plus jeune, ressortait parfois, d'autant plus que je souhaitait désormais donner le meilleur pour ma Tribu. Ma plus grande peur aurait été de décevoir notre meneuse et mes camarades. Heureusement, leurs réactions me réconfortèrent. Je me sentais à présent plus sûre de moi et déterminée à mener cette chasse à bien.
Petit à petit, les renards s'écartèrent donc de moi, pour encercler les lapins - ou du moins se répartir un peu mieux autour de la colonie. Je gardais un œil durant leur déplacement sur l'aigle, toujours en train de rôder au-dessus de nous. Il était certain qu'il nous avait déjà repéré. Quand déciderait-il d'attaquer ? Qui viserait-il ? Les lapins, ou les renards ? Il fallait véritablement que nous agissions vite.
Je prenais soin de me placer de la meilleure façon possible par rapport à mes camarades. Je repérais soudain deux ou trois lapins qui levaient les oreilles et le museau, inquiets. Notre odeur, notre agitation ou bien la menace de l'aigle avait dû leur parvenir. Je jetai tour à tour un regard aux autres membres de la patrouille, et m'apprêtai à lancer le signal - qui consistait en réalité simplement à sauter à découvert parmi les lapins - lorsque je sentis la menace.
Je levai la tête juste à temps pour voir Mellnaev bondir au-dessus de moi et percuter l'aigle en plein piqué. Il m'avait prise pour cible et je ne m'en étais même pas aperçue ! Trop concentrée que j'étais sur nos proies. C'était une grossière erreur de ma part de n'avoir pas mieux surveillé le danger.
Furieuse contre moi-même et un peu sonnée, je fis un saut de côté pour esquiver les deux assaillants et analysai en un instant la situation. Les lapins, désormais affolés, sautaient en tout sens, s'enfuyant dans leurs terriers, tentant d'échapper à mes camarades. En effet, les deux autres Chasseurs, remit d'un instant de confusion et d'hésitation, s'étaient lancés dans la mêlée. Je ne voyait pas le deuxième Illusioniste. Il avait pourtant dû voir l'aigle foncer en piqué non ? Ou avait-il été encore plus distrait que moi ?
Un grognement me fit faire volte-face. L'aigle avait réussit à prendre le dessus sur Mellnaev, qui continuait malgré sa situation délicate, de se battre coûte que coûte. Sans hésiter, je bondis sur le rapace et le repoussai à un pas de la renarde ailée. Au moins pourrais-je lui donner le temps de se remettre sur ses pattes. pensai-je, sachant pertinemment que je ne tiendrai pas bien longtemps face au prédateur. Celui-ci, furieux d'avoir été ainsi perturbé, redoublait de férocité. Décidée à ne pas me laisser faire, je faisais de mon mieux pour me battre, veillant surtout à ne pas me retrouver sous lui, exposée à ses serres. J'espérai que Mellnaev avait pu se reprendre.


Qui est Aly ?


Aly parle en #9966ff dans les RPs
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 321
Date d'inscription : 01/04/2018
Age : 17
Voir le profil de l'utilisateur




Mellnaev
Fondatrice furtive
Sam 5 Mai - 10:18
Alors que je sentais ma fin approcher, l'aigle fut violemment percuté pour une seconde fois dans sa journée, et propulsé non loin de moi. Plus soulagée qu'en colère contre le deuxième illusionniste, qui daignait enfin réagir, je tentai de me remettre sur mes pattes... en vain. Ma blessure à l'épaule était profonde, et j'étais incapable de m'appuyer dessus tant la douleur était aiguë. Je jetais simplement un coup d’œil à mon camarade, espérant qu'il était parvenu à achever le rapace. Mais à ma grande surprise, ce n'étais pas l'illusionniste qui se battait avec l'aigle, mais Aly, la chasseuse.
Je ne savais dire si j'étais plus admirative de son courage, en colère contre son insouciance ou furieuse contre mon impuissance. Quoi qu'il en était, je devais agir vite, car le grand oiseau brun semblait redoubler d'effort pour se débarrasser de ses assaillants, et Aly ne tiendrait sûrement pas longtemps.
Animée par une colère aussi froide et puissante que maîtrisée, je puisai dans mes dernières forces pour faire appel au pouvoir des végétaux. Etant incapable de me lever, et certainement encore moins apte à me battre avec une patte en moins, j'optai pour l'utilisation des capacités d'attaque à distance que me permettait mon don sprit. Allongée au sol, je me laissai entrer en plein contact avec la terre, et dirigea ma force vers celle-ci. Rapidement, ma queue se couvrit de ronces menaçantes tandis que des lianes épineuses sortaient de terre, à proximité de l'aigle et d'Aly. Exaltés par mon pouvoir, les végétaux grandirent à une vitesse prodigieuse et s'enroulèrent autour du cou et des ailes du rapace, avec la vivacité d'un serpent. Il était immobilisé, mais je n'eus pas la moindre pitié. Je pris mon temps pour resserrer l'étreinte des lianes épineuses sur sa gorge, puis lui brisa la nuque avec la même patience, la tordant dans un axe improbable à la simple force de mes plantes rampantes.
Il y eut plusieurs craquements sinistres et lorsque enfin l'aigle s'affaissa mollement, je sentis ma colère froide se dissiper rapidement, comme une ombre au soleil. Je fermais les yeux, épuisée, et me concentra sur moi-même un instant.
J'avais toujours endigué mes émotions, pour éviter qu'elles ne deviennent un obstacle pour ma Tribu, mais lors des situations critiques, je ne pouvais totalement les ignorer, les éteindre. Elles étaient là, puissantes et sauvages, et tout ce dont j'étais alors capable, c'était de les dissimuler au regards des autres. J'essayais tant bien que mal de les plier à ma volonté, pour en faire une force plus qu'une faiblesse. Mais si la colère pouvait, comme aujourd'hui, se révéler une arme puissante, était-ce également le cas de la peur, ou de la pitié ? J'en doutais, mais je savais que, quelque soit l'émotion, je me devais de garder le contrôle sur elle, sans quoi, elle deviendrait dangereuse pour ma Tribu.
Je rouvrit les yeux, et la douleur de mes blessures m'assaillit à nouveau, en même temps que la réalité de la situation. Aly. Les chasseurs. Le deuxième illusionniste. La petite chasseuse auburn allait-elle bien ? Est-ce que la patrouille était parvenue à attraper du gibier malgré la pagaille du combat ? Et où était passé cet illusionniste incompétent ? Il était rare que j'en veuille à l'un de mes camarades, mais celui-ci avait mis en danger un autre membre de la Tribu par son inaction. C'était intolérable.
D'un voix rendue faible et rauque par la douleur, je demandais :

- Aly ? Tout va bien ?



Mellnaev reste impassible en #00587a.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 43
Date d'inscription : 10/04/2018
Age : 17
Voir le profil de l'utilisateur




Aly
Chasseuse
Mar 8 Mai - 10:27
Le rapace sentait qu'il était proche d'enfin remporter le combat. Je faiblissais à vue d'œil, et même si mes déplacements téléportés le surprenaient et me permettaient d'échapper à nombre de ses coups, il avait finis par s'y faire et anticipait de mieux en mieux mes mouvements. La lueur méprisante de la victoire brillait déjà dans son regard.
Soudain, des lianes surgirent autour de nous. Souples et agitées, elles se couvrirent d'épines aiguisées, avant de fondre vers mon adversaire. J'esquivai prestement l'une d'elle qui manqua de s'accrocher à mon épaule, et observai la scène. Les ronces avaient immobilisé l'aigle, qui se débattait en vain, ne faisant que ressérer l'étau des végétaux. Puis ceux-ci s'animèrent d'une force nouvelle et étreignirent férocement le cou de l'oiseau. Je détournai les yeux, ne pouvant supporter la vision du prédateur qui souffrait tandis que sa nuque formait peu à peu un angle impossible. Les craquements qui suivirent me dressèrent les poils sur le dos dans un frisson. Je rouvrit les yeux et assistai au dernier soubresaut de son corps sans vie. Même si cela avait été un adversaire redoutable, qui avait bien faillit prendre ma vie et celle de Mellnaev, je ne pouvais supporter le son d'un os qui se brise et craque lentement tandis que son propriétaire vit ses derniers instants. À présent son corps gisait, inanimé, dans l'herbe de la steppe tachée de nos sang à tous les trois. Le silence soudain me frappa. Quoiqu'en fait de silence, il persistait toujours le bruit du vent qui fouettait mes oreilles et sifflait tout autour de nous, du moins ne résonnaient plus ni le bruit des entrechocs de nos corps lors du combat, ni celui des cris et grognements de rage qui emplissaient l'air quelques secondes plus tôt.
Encore sous le choc de mon combat et de son issue, la voix de la Meneuse me tira de ma torpeur.

- Aly ? Tout va bien ?

Je pris soudain conscience de mes blessures. Mon pelage roux foncé était poisseux de sang. C'était en majorité le mien, provenant des nombreuses coupures que l'aigle m'avait infligées. Mais c'était également celui de l'aigle. Cette idée d'être couverte du sang d'un adversaire désormais sans vie m'emplit un instant de dégoût et je me roulai vivement contre l'herbe de la steppe, espérant m'en débarrasser un peu. Pourtant je me relevai bien vite car j'avais réveillé la douleur de mes blessures. Et même si aucune ne semblait particulièrement grave, la douleur irradiait de mon museau au bout de mes pattes.
Je secouai un peu plus doucement la tête pour remettre mes idées en place et avisai alors l'état de Mellnaev, toujours au sol et visiblement incapable de se lever. Je m'approchai un peu et remarquai sa blessure profonde à l'épaule. Je lançai :

- Merci beaucoup d'être intervenue. Je pense que je vais bien. Et toi, est-ce que tu penses pouvoir te lever ?

J'étais inquiète quant au chemin de retour qui nous attendais pour rentrer au camp. Je levai les yeux et essayai de repérer où en était nos camarades. Les deux chasseurs tournaient autour des entrées des terriers, la queue battante, et dirigeaient de féroces regards vers l'obscurité des tunnels. Mais il n'y avait plus aucun lapin dans les alentours. La colonie avait réussi à se replier. J'espérais qu'ils avaient tout de même pu en attraper quelqu'uns, afin que notre patrouille de chasse et la confrontation avec l'aigle n'aient pas été vaines. A cette pensée, je plissai les yeux et tentai de repérer l'Illusioniste qui nous avait laissés en si mauvaise posture. J'appréciais tous les membres de la Tribu, mais celui-ci allait entendre parler de moi.


Qui est Aly ?


Aly parle en #9966ff dans les RPs
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 321
Date d'inscription : 01/04/2018
Age : 17
Voir le profil de l'utilisateur




Mellnaev
Fondatrice furtive
Mar 8 Mai - 14:49
La chasseuse s'approcha de moi, et je pu constater qu'elle était couverte de blessures ensanglantés. Cela ne fit qu'accroître ma rancœur envers l'autre illusionniste, qui ne s'était pas manifesté une seule fois durant ce combat périlleux, mais je n'en montrai rien. Je règlerais ce problème en temps voulu. Pour l'heure, le plus important était de constater l'étendue des dégâts et d'aviser en conséquence.
Si la chasseuse avait l'air de souffrir et que son pelage était devenu plus sombre sous les taches poisseuses de son sang, elle pouvait néanmoins tenir debout et parler :

- Merci beaucoup d'être intervenue. Je pense que je vais bien. Et toi, est-ce que tu penses pouvoir te lever ?

Malgré mon soulagement, je restai de glace et concentrai mes dernières forces dans mes pattes pour tenter de me lever. Après une lutte immense, je parvins à me remettre debout, mais l'effort ouvrit un peu plus ma plaie et un flot ininterrompu de sang s'en écoula. Je retins un grognement mais ne pu m'empêcher de froncer le museau sous le coup de la douleur. Ignorant l’hémorragie, je répondis, distante :

- Ca va aller. Si tu peux marcher, on devrait rentrer au camp sans plus tarder.

Je balayais la scène du regard. Les autres chasseurs allaient et venaient entre les terriers. Ils n'avaient pas l'air d'avoir attrapé quoi que ce soit. Frustrée, je les rappelaient par un glapissement sonore. Les deux chasseurs revinrent vers nous, et arborèrent des expressions horrifiées devant nos blessures. Je ne dis rien mais leur fis signe de porter l'aigle. La chair de rapace était certes moins goûteuse que celle des lapins, mais c'était toujours mieux que rien. Cette partie de chasse avait suffisamment mal tournée pour que nous rentrions sans rien pour notre Tribu.
Je cherchai du regard le deuxième illusionniste. Il n'était nul part en vue. Je plissai les yeux, me demandant où ce dernier avait pu filer. Nous n'avions cependant pas le temps de le chercher. Aly avait besoin d'aller voir les Shamans au plus vite. D'un mouvement de ma queue toujours couverte de ronces, je fis signe à la patrouille de se mettre en route. Le trajet jusqu'au camp serai long et douloureux, mais je devais prendre sur moi. La Tribu passait en priorité.
Le groupe se mit en route dans la plaine balayée par les vents. Chaque pas manquait de m'arracher un cri de douleur, chaque pas m'épuisait, chaque pas me faisait perdre un peu plus de sang. Mais chaque pas nous rapprochait du campement, et je n'abandonnais pas. Les deux chasseurs qui portaient notre butin de dépit marchaient à quelques pas devant moi. Je m'approchais d'Aly et fis d'un ton neutre, sans la regarder :

- Tu as été très courageuse de t'élancer contre cet aigle. Je marquais une pause avant de reprendre Je te suis reconnaissante.

Mes paroles étaient sincères et malgré la distance que je plaçais entre nous par l'absence de contact visuel, j'étais très heureuse d'avoir Aly dans ma Tribu. Si je restais toujours un peu distante et froide malgré la sympathie que je pouvais éprouver, c'était que je ne voulais pas m'attacher de trop à un individu spécifique. En cas de perte de cet être chéri, je serais confrontée à une puissante tristesse qui risquait de m’abattre. Je mettais donc ma Tribu en danger, ce que je ne pouvais accepter. J'avais déjà expérimenté ce péril, le jour de la mort de ma sœur, et si ma logique pouvait pour certains paraître horrible, je savais que la sécurité qu'elle assurait en valait la peine.



Mellnaev reste impassible en #00587a.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 43
Date d'inscription : 10/04/2018
Age : 17
Voir le profil de l'utilisateur




Aly
Chasseuse
Dim 13 Mai - 16:09
Mellnaev, au prix d'un effort considérable parvint à se mettre debout. Sa blessure s'ouvrit un peu plus et l'hémorragie s'intensifia. Elle tenta de ne rien montrer de ce qu'elle endurait, mais j'imaginais parfaitement ce que devait provoquer une blessure pareille. Le museau froncé par la douleur et d'une vois un peu froide, elle lança :

- Ça va aller. Si tu peux marcher, on devrait rentrer au camp sans plus tarder.

Elle jeta un œil à la scène déplorable que je venais moi-même de constater un instant auparavant, avant de lancer un sonore glapissement de rassemblement. Les deux autres Chasseurs revinrent doucement vers nous, la gueule vide, l'air dépité. Je retins un gémissement : ils n'avaient rien attrapé. Les lapins de la lande étaient particulièrement vifs e l'affolement général n'avait pas dû arranger les choses. De plus les terriers qui perçaient le sol entre les herbes étaient nombreux et constituaient autant de cachettes et de refuges pour leurs habitants, qui pouvait les rejoindre en trois bonds. Leurs visages se décomposèrent un peu plus lorsqu'ils remarquèrent nos blessures. La renarde ailée, restant de marbre, leur fis signe de porter le corps sans vie de l'aigle. C'était en effet la seule chose que nous pouvions ramener au camp, et même si c'était un piètre butin comparé à nos attentes et aux besoins de la Tribu, c'était toujours mieux que rien. Je fis un pas vers eux pour leur proposer mon aide, mais ils la refusèrent vite, préférant que je ménage mes blessures.
Je jetai alors un œil à la Meneuse, attendant le signal du départ. Elle observait la lande, certainement à la recherche du deuxième Illusioniste. Elle ne s'attarda pourtant pas bien longtemps et agita sa queue toujours couverte de ronces, trahissant sa frustration et sa colère, pour ordonner le retour au camp. J'étais plutôt de son avis, même si cela me gênait un peu, au fond de laisser un membre de la Tribu. Je ne pouvais m'empêcher de me dire qu'il était peut-être blessé et dans l'incapacité d'appeler à l'aide. Je chassai pourtant vite cette idée et me mettai en marche. Il n'y avait pas eu d'autre danger que l'aigle, sinon nous l'aurions remarqué. Même lors d'une morsure de serpent, il aurait pu nous avertir, nous appeler. Dans tous les cas, un patrouille reviendrait sans doutes dans le coin très bientôt pour le chercher.
Notre marche à travers la steppe fut longue et douloureuse. Particulièrement pour Mellnaev qui, à l'arrière du groupe, semblait souffrir le martyr à chaque pas. J'avançai entre elle et les deux Chasseurs, vérifiant qu'elle tenait le rythme, prête à demander une pause. Je ne pouvais de toutes façons moi-même pas aller plus vite, la douleur m'en empêchait. La meneuse s'approcha un peu de moi et lança d'un ton distant, sans me regarder :

- Tu as été très courageuse de t'élancer contre cet aigle. Je te suis reconnaissante.

Ses paroles me flattèrent, j'étais fière d'avoir pu aider la meneuse de notre Tribu, envers qui j'avais beaucoup de respect. D'un autre côté, j'aurais préféré réagir plus tôt, éviter moi-même l'assaut de l'aigle. Peut-être qu'engage le combat la première aurait pu éviter à la guerrière ailée sa profonde blessure. Mais je n'étais pas faite pour le combat, du moins n'avais je aucune expérience de cette discipline. Et même si cela n'excusait pas mon manque d'attention quant à l'aigle, je savais que j'avais ensuite fait de mon mieux.
La distance qu'instaurait Mellnaev entre nous ne m'étonnait pas vraiment. Je savais qu'elle avait un tempérament parfois assez froid. Elle était un peu plus âgée que moi, mais de peu, et je connaissais son histoire. De plus, c'était quelqu'un de très efficace et de bienveillant envers la Tribu.

- C'est normal. C'est moi qui te remercie, sans ton intervention, je ne sais pas dans quel état je serais. lui répondis-je, alors que nous entrions dans la forêt.

Le couvert des arbres me procura un sentiment de sécurité et l'espoir de parvenir bientôt au camp.


Qui est Aly ?


Aly parle en #9966ff dans les RPs
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 321
Date d'inscription : 01/04/2018
Age : 17
Voir le profil de l'utilisateur




Mellnaev
Fondatrice furtive
Mer 16 Mai - 14:59
Enfin, l'orée du bois d'aulne qui abritait la clairière tourbeuse où notre camp se tenait depuis bien des lunes apparut. Rassuré par la perspective de la fin de notre douleur, je fis mon possible pour accélérer la cadence. En entrant dans le bois, Aly répondit :

- C'est normal. C'est moi qui te remercie, sans ton intervention, je ne sais pas dans quel état je serais.

J'esquissai un petit sourire, mais ne répondis pas tout de suite, me concentrant sur mes pattes endolories pour continuer d'avancer. Aly ne semblait pas vraiment réaliser son courage. Un chasseur "normal" aurait laisser le deuxième illusionniste s'occuper de l'aigle, ce qui était normal, puisque c'était là son rôle. Sans doute aurait-elle dû agir "normalement". Essayer d'attraper une proie pour la Tribu plutôt que de se détourner de son rôle et de se mettre en danger était plus profitable au clan. Pourtant, elle m'avait sauvé la vie, et j'en était bien heureuse.
C'était moi la fautive de l'histoire, et essayer de culpabiliser l'illusionniste absent était pitoyable. Je n'avais pas été assez forte pour venir à bout de cet aigle toute seule. Je devais devenir meilleure, protéger ma Tribu, je ne pouvais pas rester aussi faible alors que j'étais une Mêlée. Ces pensées emplirent mon esprit un long moment. Elles tournèrent dans ma tête sans relâche, me tourmentant un peu plus chaque seconde. Je ne laissais rien paraître de mon trouble, intériorisant mes émotions pour conserver une façade de contrôle absolu.
Enfin, nous arrivâmes dans le camp. L'odeur familière de tout mes camarades me tira de mes pensées, et je répondis enfin :

- Tu es tout de même blessée. Va voir les Shamans. J'irai après toi.

Les deux chasseurs qui nous accompagnaient allèrent déposer l'aigle à la réserve de gibier, tandis que, d'un signe de queue, je faisais comprendre à Aly que j'allais me reposer en attendant que les Shamans aient finis de s'occuper d'elle.

HRP:
 



Mellnaev reste impassible en #00587a.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 43
Date d'inscription : 10/04/2018
Age : 17
Voir le profil de l'utilisateur




Aly
Chasseuse
Mar 22 Mai - 8:45
Mellnaev afficha un sourire furtif, qui pouvait laisser penser qu'elle ne réagissait pas vraiment à mes paroles. Pourtant j'étais persuadée qu'elle n'en pensait pas moins et qu'elle ressassait pour elle-même les évènements que nous venions de quitter. Je m'interrogeais moi aussi de mon côté, avais-je fait le bon choix ? Certainement, oui, car même si mon rôle est avant tout de nourrir la Tribu, non de la protéger, dès lors que la meneuse m'avait sauvé la vie en interceptant l'aigle, je lui était redevable et ne pouvait la laisser seule face à cet adversaire. Non, l'erreur que j'aurais pu, que j'aurai dû éviter, c'était de m'être faite prendre par surprise. Un seul coup d'oeil pour vérifier que notre adversaire était toujours en observateur dans les cieux, aurait suffit et peut-être aurais-je pu alerter le deuxième Illusioniste afin qu'il vienne à notre aide.
Je jetai un regard au cadavre que portaient les deux Chasseurs devant nous. Son sang me pesait encore terriblement et j'étais impatiente de pouvoir m'en débarrasser. Bientôt, je repérai l'odeur de nos camp avant de le voir. L'agitation innocente qui l'animait semblait bien loin des récents événements auxquels nous avions eu à faire. En entrant dans le camp je sentis mes muscles se détendre enfin complètement.

- Tu es tout de même blessée. Va voir les Shamans. J'irai après toi. me répondis Mellnaev, semblant sortir de ses pensées.

J'acquiesçai d'un signe de tête et me dirigeai vers la tanière de nos Shamans tandis qu'elle même allait se reposer.
Hors RP:
 


Qui est Aly ?


Aly parle en #9966ff dans les RPs
Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shelvä :: Shelvä :: Terres de la Cardamine :: Steppes-
Sauter vers: